L'École

A propos de la taxe d'apprentissage


Introduction

L’École normale supérieure de la rue d’Ulm a été créée en 1794. Elle a une histoire de plus de deux siècles, une forte identité, un grand prestige national et une incontestable réputation internationale. Dans un lieu de vie unifié, elle rassemble élèves littéraires et élèves scientifiques.

Aujourd’hui, depuis plusieurs décennies en fait, l’École est irréversiblement engagée dans l’offre d’un enseignement d’excellence, dans l’encadrement des doctorants et dans la mise en oeuvre d’une recherche hors pair, grâce à ses nombreux départements et laboratoires. Elle a la possibilité depuis peu de délivrer des diplômes nationaux (Master et doctorat) et ses 118 équipes sont, dans bien des domaines, à la pointe de la recherche mondiale. Par cette offre de formation et de recherche, en synergie avec d’autres établissements et Grandes Écoles et en partenariat avec des Universités, françaises et européennes, l’École normale supérieure se situe au premier plan de la recherche et de l’encadrement de l’enseignement pour la recherche, en France et dans le monde.

L’École normale supérieure figure en excellente place dans les deux grands classements reconnus internationalement. Elle est classée parmi les premiers établissements européens dans le classement de l’Université de Shanghai (99è), 1er établissement français et 1er établissement d’Europe continentale dans le classement du « Times Higher Education Supplement » (THES).

Quelques distinctions récentes :

L’École en chiffres :

La communauté des 1985 élèves - étudiants de l’ENS est formée de :

et également :

L’École normale supérieure dispose d’un corps enseignant composé de 162 professeurs des universités et maîtres de conférence et de 36 enseignants–chercheurs issus d’autres universités sous convention. On compte parmi ces enseignants–chercheurs, 11 académiciens. Ces enseignants sont répartis dans les 14 départements d’enseignement et de recherche que compte l’École et qui comprennent :

Six départements en sciences :

Sept départements en lettres :


Un département transdisciplinaire :

trois structures interdisciplinaires :

Les équipes de recherche sont très étroitement liées aux départements. Elles sont au nombre de 118, regroupées en 45 laboratoires mixtes ENS–CNRS ou ENS-INSERM, pour la plupart d’entre eux. L’École normale supérieure accueille environ 500 chercheurs des grands établissements de recherche. Ceux-ci sont associés étroitement à la formation des élèves et des étudiants au sein des départements.

L’offre de formation

L’École normale supérieure forme non seulement les élèves admis par concours mais aussi de très nombreux étudiants français et étrangers admis après une sélection sévère. Cette politique d’accueil des étudiants des universités permet de fortifier le lien entre formation de l’esprit et recherche de pointe en expérimentant une forme originale d’ouverture aux Universités. A l’École normale supérieure, les élèves ont la possibilité de suivre des enseignements de licence et de Master. Si la licence leur est délivrée par l’Université dans laquelle ils sont inscrits, ils ont en revanche la possibilité de s’inscrire en Master à l’École dans tous les Masters que l’École a cohabilités avec les Universités ou d’autres établissements d’enseignement supérieur.

Par ailleurs, la mise en oeuvre d’un diplôme de l’ENS délivré aux élèves et aussi aux étudiants, permet de rendre aisément identifiable la formation dispensée à l’École, de la valoriser et surtout de la rendre commensurable avec les formations dispensées dans les universités françaises, européennes et internationales. L’École accueille aujourd’hui des élèves (normaliens et étudiants), qui entrent au niveau L3 ou M1, et qui poursuivent en son sein une scolarité de quatre années, selon deux types de cursus :

- L3, M1, M2 (le plus souvent associé à la préparation à une agrégation), début de doctorat, pour les élèves et étudiants entrés à l’École à la première tentative ou recrutés au niveau L3.
- M1, M2 (avec agrégation), début de doctorat, pour les élèves, surtout littéraires, qui ont réussi le concours d’entrée au deuxième coup, ou pour les étudiants admis en M1.

En 2007, l’offre de formation comprend 69 Masters recherche ou professionnels dans le cadre du système LMD.

Cette offre est composée notamment de 26 mentions de Masters, réparties dans deux grands domaines, « Sciences, Technologie et Santé », d’une part, « Lettres, sciences humaines et sociales » d’autre part ; l’École scientifique compte 18 mentions de Master, cohabilitées avec un établissement partenaire tandis que l’École littéraire propose 8 mentions de Master.

Les bibliothèques Situées pour la plupart d’entre elles sur la « montagne de livres » qu’est la Montagne-Sainte-Geneviève au coeur du Quartier Latin, les bibliothèques de l’ENS offrent des ressources exceptionnelles par leur volume, leur qualité, leur valeur patrimoniale, et leur pratique, longtemps pionnière en France, du libre accès aux rayons pour la quasi-totalité des collections imprimées.

L’École normale supérieure, dotée de collections dans la plupart des disciplines et d’environ 800 000 volumes au total, dont la particularité est l’accès direct aux rayons, gage d’efficience pour la recherche, poursuit sa politique en faveur d’un outil de plus en plus professionnel et d’un catalogue intégré.

Ces bibliothèques sont non seulement au service du campus de recherche et de formation de l’ENS mais aussi, plus largement, de la communauté nationale et internationale des chercheurs. Ces derniers, venant des universités ou autres institutions académiques françaises, européennes et mondiales, fréquentent, de plus en plus nombreux, les bibliothèques de l’École normale, qu’ils soient rattachés et invités à l’ENS, anciens élèves, ou bien encore accueillis comme lecteurs annuels dans le cadre d’un accès individuel, au niveau doctoral et au-delà.

Les partenariats industriels

La politique scientifique et l’identité de l’École se définissent indépendamment des liens avec l’entreprise. Mais l’École normale supérieure ne se détourne pas pour autant de l’entreprise avec laquelle elle entretient de multiples relations. L’entreprise peut s’associer à l’enseignement et à la recherche en finançant des créations de chaires ou des bourses de recherche ou encore par le biais d’actions de mécénat.

De son coté, l’ENS peut aussi offrir des services aux entreprises. Dans cette perspective, l’Institut de l’ENS favorise les relations entre les ENS et les entreprises, contribue au transfert des connaissances du monde académique vers le monde des entreprises en organisant notamment des cycles de grandes conférences destinées aux cadres des entreprises partenaires. Le Club des Normaliens dans l’Entreprise a lui pour mission de faciliter l’insertion des jeunes normaliens dans les entreprises publiques ou privées de l’industrie, de la banque ou des services. Cette insertion peut commencer lors de la rédaction de la thèse des doctorants qui entrent en contact avec les entreprises sur des thématiques de recherche qui intéressent directement celles-ci (par exemple, le stockage du carbone et la gestion hydraulique pour EDF). De tels contacts favorables à l’insertion des doctorants dans la vie professionnelle sont à encourager.

Plusieurs laboratoires de l’ENS collaborent étroitement avec des entreprises dans le cadre de contrats industriels qui concernent des domaines de très haute technologie comme la sécurité informatique ou la chimie organique. Enfin, certains laboratoires de l’École ont vocation à devenir des points de départ pour la création d’entreprises, comme c’est le cas au sein des départements de physique et de biologie.

En versant le montant de votre taxe d’apprentissage à l’ENS, vous devenez le partenaire privilégié de parcours d’enseignement et de recherche pour des étudiants de haut niveau dont un nombre significatif vont occuper des postes de direction dans les entreprises.


Sites des Départements de Formation susceptibles de recevoir la taxe d'apprentissage :